<img width="1" height="1" alt="" src="http://logc406.xiti.com/hit.xiti?s=557030&s2=&p=&di=&an=&ac=" >
Didier Trotel tourneur sur bois, devis gratuit

Le blog de votre tourneur sur bois à Corbelin : Didier Trotel

Entretien de la vaisselle en bois

Manger dans de la vaisselle en bois ? Quelle drôle d’idée me direz vous !

Pas tant que ça, oubliez vos a priori et lisez :

 Avec de la vaisselle en bois vous allez pouvoir  expérimenter une autre façon de déguster vos repas.

  • Cette vaisselle n’a subit aucun traitement chimique : pas de vernis ni même de cire. Après son tournage, elle à été simplement immergée dans un bain d’huile de colza, une huile neutre, qui ne rancit pas et polymérise en surface au fil du temps, pour protéger le bois.
  • N’ayez aucune crainte quand à son utilisation : la vaisselle en bois est utilisée par l’homme depuis des centaines d’années.

Elle a à mon sens bien des avantages :

  • Elle ne casse pas : dans le pire des cas, si votre assiette, écuelle ou bol venait à tomber, il pourrait  y avoir un léger impact et encore…..Cela en fait donc une pièce de vaisselle appréciable avec les jeunes enfants, ou pour les scènes de ménage ! lol !
  • Elle est légère : Rien à voir entre le poids d’un saladier en bois et celui d’un saladier en terre. Idéale dans le sac à dos pour les randonnées, l’écuelle  par exemple vous accompagnera partout, sans crainte.
  • Elle est douce au niveau sonore : fini le bruit de la cuillère qui s’entrechoque contre le bord  du plat ou du bol.
  • Elle fait ressortir la saveur des aliments, nous ramenant à une conscience de ce qui nous nourrit, nous faisant  apprécier son contenu.

Oui mais à l’entretien ?

  • Rien de sorcier : juste un peu de douceur :
  • N’utilisez pas de lave vaisselle (auriez vous l’idée de vous laver au karcher ?), mais l’éponge et le produit vaisselle sans problème. Et si vous êtes en ballade  juste un petit coup de chiffon et en avant !
  • Ne la laisser pas stagner dans l’eau (comment serait votre peau si vous passiez votre journée dans un bain ?)
  • Huilez le bois de temps en temps pour continuer à le nourrir (variable selon votre usage mais  à faire dès que vous trouvez que votre vaisselle à mauvaise mine : qu’elle est grise ou pelucheuse) en passant un peu d’huile neutre (colza, tournesol) avec un sopalin, à l’intérieur comme à l’extérieur. N’utilisez pas d’huiles pouvant laisser du gout  et rancir (noix, olive…). Attendez avant de passer ce chiffon que la vaisselle soit complètement sèche (l’huile emprisonnerait  l’eau ce qui pourrait entrainer des moisissures). Puis essuyer là avec un autre chiffon sec et vous pouvez la ranger jusqu’à sa prochaine utilisation.

Et le couteau ?

  • Pas de soucis si vous utilisez un couteau à lame franche (type opinel, laguiole) qui ne hachera pas le bois comme pourrait le faire un couteau à dent. (regardez ce qui se passe lorsque vous coupez une tranche de saucisson avec ces 2 types de couteaux et vous comprendrez très vite)
  • Au fil des ans votre écuelle ou votre bol, va se patiner. Il aura peut être quelques marques : autant de rides qui raconteront votre histoire, qui vous ramèneront des souvenirs en tête,   car à en n’en point douter c’est une relation particulière qui débute avec votre ustensile. Si vous avez plusieurs écuelles, je suis sure que l’une d’entre elle, plus particulièrement, vous attirera, et deviendra : VOTRE écuelle.
  • Alors, savourez sans modération !

J’espère vous avoir convaincu de tester ….car je suis sur qu’après vous l’adopterez !